Les nouveautés fiscales en 2018

4980421657_3ba6e5e91a_o

Chaque nouvelle année apporte son lot de nouveautés fiscales. Le millésime 2018 ne fait pas exception à la règle puisque le droit fiscal connaît une réforme majeure de l’impôt des sociétés et un lot de nombreuses autres nouveautés. Nous avons sélectionné quelques mesures phare qui sont susceptibles de vous affecter dès cette année et vous les décrivons dans les lignes qui suivent.

Lire la suite « Les nouveautés fiscales en 2018 »

La nouvelle régularisation fiscale débute aujourd’hui

11730397856_1a561cab48_oIl a été publié dans le moniteur belge de ce vendredi 29 juillet, une loi visant à instaurer un système permanent de régularisation fiscale et sociale (datée du 21 juillet 2016). Cette loi institue enfin le système de DLU QUATER dont nous parlions dans notre dernier article sur ce sujet.

Notons qu’en l’état actuel des choses, le système est incomplet puisqu’il ne permet pas de régulariser les droits de succession qui relèvent d’une compétence régionale. Les régularisations deviennent donc désormais plus complexes. Espérons donc que le fédéral et les régions trouvent un terrain d’entente pour rendre cette procédure pragmatique.

Le cabinet a traité de très nombreux dossiers de régularisations et vous aidera dans vos démarches.

Jérôme HAVET

Investir dans des œuvres d’art, une bonne idée ?

2895223227_7395e51a74_o

Investir dans des œuvres d’art peut sembler être une idée farfelue aux yeux de certains, mais peut-être que l’idée de rénover et décorer vos locaux, de trouver une alternative aux taux d’épargne moroses ou de vous transformer en généreux mécène feront changer d’avis les plus réticents.

La fiscalité qui s’attache aux œuvres d’art n’est pas très favorable et mérite un sérieux avertissement avant de se lancer dans vos premières acquisitions.

Lire la suite « Investir dans des œuvres d’art, une bonne idée ? »

Le nouveau régime de l’économie collaborative commenté dans l’Echo

Bistro Cheny

Lien vers l’article

Le gouvernement qui a décidé de s’attaquer aux revenus découlant de l’économie collaborative, a pour ce faire, fait adopter, par la Chambre une loi-programme qui a été votée le premier juillet et publiée au Moniteur belge dans la foulée.

Ces revenus produits pour l’essentiels par des particuliers se situaient dans une zone grise, puisqu’il était difficile de déterminer s’ils relevaient de la catégorie des revenus divers, professionnels, mobiliers ou immobiliers.

Face à ces incertitudes et conscient que l’essentiel de ces revenus échappait purement et simplement à l’emprise de l’impôt, le gouvernement a voulu simplifier les choses et soumettre ces revenus à l’impôt.

Si l’objectif budgétaire est facilement atteint puisque ce sont les plateformes de l’économie collaborative qui se chargeront elles-mêmes de prélever l’impôt à la source, l’objectif de simplification fiscale appelle une réponse plus nuancée.

Lire la suite « Le nouveau régime de l’économie collaborative commenté dans l’Echo »

Investir dans des chambres d’étudiants, une bonne idée ?

118451504_7b83e92c72_oLe niveau très faible des taux d’intérêts et la morosité des marchés financiers conduisent les investisseurs à chercher des solutions alternatives pour assurer un rendement correct à leur patrimoine.

L’appétit du Belge pour l’immobilier est bien connu et au-delà des investissement immobiliers classiques, il existe des pistes moins connues telles que la location de chambres d’étudiants par exemple.

Cette catégorie d’investissement immobilier présente quelques avantages nés du fait que la demande pour ce type de logements est généralement forte aux abords des nombreuses écoles et universités et que ce type de logement séduit également de plus en plus de jeunes (ou moins jeunes) actifs qui souhaitent vivre à plusieurs par choix ou par nécessité.

Lire la suite « Investir dans des chambres d’étudiants, une bonne idée ? »

Les obligations comptables des jeunes indépendants

4981026996_95299d4c51_o

Fraîchement diplômé ou désireux d’apporter du changement dans votre carrière, vous avez fait le choix de devenir indépendant. Avant de se lancer dans cette belle aventure, il convient de bien s’informer de l’ensemble règles comptables, sociales et fiscales à respecter pour exercer son activité.

L’un des désagréments majeurs de l’exercice d’une activité indépendante découle de l’obligation de tenir une comptabilité précise de l’ensemble des opérations que l’indépendant entreprend. L’indépendant doit également gérer lui-même le versement préalable de l’impôt et payer des cotisations sociales.

L’article qui suit et qui n’est pas applicable qu’aux médecins, il dresse sommairement la liste des différentes obligations du jeune indépendant et les pièges à éviter lors du démarrage de l’activité.

Lire la suite « Les obligations comptables des jeunes indépendants »

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑